Réparation intégrale

Pour la première fois, en 2014, un notaire ayant rédigé un acte d’achat en VEFA a été condamné à réparer en intégralité le préjudice subi par un couple d’acquéreur car la Cour de Cassation a estimé que le notaire, professionnel de l’immobilier, n’a pas informé les acheteurs de la véritable nature du contrat.

Le manquement au devoir de conseil d’un notaire est un dispositif de protection dont peut bénéficier le consommateur. Par conséquent, il est aussi un levier de recours pour obtenir réparation.

Publié par Erin B. le 31 décembre 2015.

Pour nous contacter :
Courriel : juaye@france-lex.com
Téléphone au 01 40 06 92 00 (8h-20h en semaine – 8h-13h le samedi).

Pour témoigner :
Auprès d’Erin à l’adresse : contact@pangelex.com

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.